« #GiletsJaunes : le Maire d’Evreux appelle à bloquer ses services publics et la Préfecture de l’Eure, c’est une attitude choquante. »

Nov 29, 2018

Mercredi 28 novembre au soir, le journal Paris-Normandie rapportait une visite paradoxale du maire d’Evreux au mouvement des gilets jaunes lundi dernier. Dans une vidéo de 30 minutes environ, le maire d’Evreux, également président de Les Républicains de l’Eure, approuve des propos qui frisent l’antiparlementarisme. En tant que politique chevronné, celui-ci sait pertinemment que le train de vie des Députés a diminué, et est même contrôlé, ce qui n’était pas le cas avant l’arrivée de cette majorité ! Des propos qui font écho à l’obstruction parlementaire de sa famille politique lors de l’examen de la Réforme Constitutionnelle en juillet dernier qui vise, justement, à répondre à l’une des revendications des gilets jaunes, à savoir la réduction du nombre de parlementaires. Mais cette vidéo montre surtout à quel point Monsieur Lefrand est capable de pousser la mise en scène à des fins politiciennes…

De la manipulation, du cynisme et de la démagogie

« Monsieur Lefrand est maire d’Evreux, et également, à ce titre, officier de police judiciaire et garant des deniers de la ville. En invitant les gilets jaunes à bloquer la police municipale et les ASVP, il bafoue pleinement sa fonction, la décision de son conseil municipal d’instaurer le stationnement payant, et prive la ville des recettes qui lui font cruellement défaut.

Curieux également d’entendre monsieur le maire d’Evreux sur le fait que les impôts des ébroïciens paieront la mise à disposition du matériel et du temps d’agent municipaux pour l’installation d’une tente et d’un sapin de noël « avec les boules », alors que celui-ci crie haut et fort qu’il n’a plus d’argent, menace de fermer des services publics aux plus démunis, et creuse une dette abyssale qui devrait avoisiner les 100 millions d’euros d’ici à la fin de son mandat.

Monsieur Lefrand est également Conseiller régional, 8ème vice-Président de la région en charge notamment de l’aménagement du territoire, des relations avec les collectivités locales, de la ruralité et de la démographie médicale… A ce titre, il connaît parfaitement les recettes de la région notamment celles relatives aux cartes grises et à la TICPE. Quelle est sa position sur ce sujet ? D’autre part, pourquoi monsieur Lefrand, alors que sa propre ville en bénéficie, a-t-il refusé que la Région Normandie s’associe au programme « Action Cœur de Ville », programme sans précédent (5 milliards d’euros consacrés sur la durée du quinquennat) qui vise, justement, à répondre à un certain nombre de problématiques soulevées par le mouvement des gilets jaunes comme les services et commerces de proximité, l’emploi, les transports, le logement…

Monsieur Lefrand est également président du parti Les Républicains de l’Eure, parti dont les sénateurs ont voté, pas plus tard que la semaine dernière, une augmentation de 40% des taxes sur les mutuelles et le passage de l’âge de la retraite de 62 à 63 ans, alors que dans le même temps, les gilets jaunes réclament, parmi leurs très nombreuses revendications, le retour à la retraite à 60 ans et dénoncent le « trop de taxes ». » réagit le Député Fabien Gouttefarde.

Pin It on Pinterest