Fabien Gouttefarde, désigné rapporteur du budget pour le Programme 144, dédié à « l’environnement et prospective de la politique de défense »

Juil 6, 2020

 

Nouveau rapporteur pour avis du programme 144 intitulé « Environnement et prospective de la politique de défense » pour les prochains projets de loi de finances et ce, jusqu’au terme du mandat, Fabien Gouttefarde aura pour mission de rapporter les amendements de ses collègues votés en Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées devant la Commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire. Le programme 144 regroupe différentes actions, comme la « Prospective de défense », la « Recherche et l’exploitation du renseignement intéressant la défense » et « la diplomatie de défense ».  Ce programme concerne donc les budgets de certaines structures renommées, comme la direction générale de la sécurité extérieure (la DGSE), la direction générale des relations internationales et stratégiques, mais aussi les écoles sous tutelles du ministère comme l’Ecole polytechnique.

Sous la responsabilité de l’Agence de l’innovation de défense (l’AID), ce programme comprend aussi ce que l’on appelle les « études amonts », c’est à dire notre capacité à imaginer les concepts et les produits qui répondront aux besoins de la Défense dans 10, 15 ou 25 ans, et qui concernent notamment le futur porte avion, le « combattant augmenté » ou la préparation du système de combat aérien futur.

« Je suis heureux et très honoré d’avoir été désigné rapporteur du budget pour le Programme 144. Ce programme budgétaire, d’un montant d’un peu plus d’un milliard et demi d’euros en 2019, rassemble les actions contribuant à éclairer le ministère des Armées sur l’environnement stratégique présent et futur, dans le but d’élaborer et de conduire la politique de défense de la France.
Puisque l’anticipation et la préparation de l’avenir constituent le cœur de ce programme budgétaire, et au regard de la crise sanitaire que le monde a connu, j’ai décidé, pour mon prochain rapport, de porter une attention particulière sur la prospective et la manière dont le ministère des Armées peut contribuer à synthétiser les risques et les menaces, et offrir des scénarii qui sont autant d’aides à la décision stratégique. » déclare Fabien Gouttefarde, Député de l’Eure.

Concernant l’application de la Loi de Programmation Militaire 2019 – 2025, il ajoute que « c’est l’un des outils les plus puissants pour accompagner la relance économique de notre pays, et profitable à un ensemble de TPE/PME non délocalisables et particulièrement fragilisées par la crise. Il nous revient de la mettre en œuvre dans son intégralité, pour notre souveraineté autant que pour la sauvegarde de notre tissu industriel. »

Pin It on Pinterest