Fabien Gouttefarde, président du groupe d’amitié France-Yémen à l’Assemblée nationale, Parrain officiel de l’ONG Pulse for Social

Sep 9, 2020

Fabien Gouttefarde, député LaREM, membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées et président du groupe d’amitié France-Yémen de l’Assemblée nationale, est honoré d’annoncer qu’il est désormais, parrain officiel de l’ONG Pulse for Social Justice, fondée par Basheer Al-Mohallal en 2015.

Ancien conseiller du  cabinet du Président Hadi lors de la Conférence de dialogue national avant l’éclatement du conflit armé qui ravage le Yémen depuis 2014, Basheer Al-Mohallal a fondé Pulse for Social Justice afin de pallier les défaillances de l’État, susciter l’investissement des yéménites dans la reconstruction de leur pays et de leur avenir par la création de conseils de gouvernance locaux aux mains des communautés vivants dans le même village.

En septembre 2018, Fabien Gouttefarde l’avait invité à venir présenter son ONG lors d’un colloque dédié au Yémen dans le cadre de la présidence du groupe d’amitié qu’il assure à l’Assemblée nationale. Depuis, le dialogue régulier entre les deux hommes a renforcé les liens de confiance qui les conduisent à officialiser le parrainage de l’ONG Pulse for Justice par le député Fabien Gouttefarde qui œuvre pour que la population yéménite, qui souffre de l’une des plus grandes crises humanitaires depuis 6 ans, reste au cœur des préoccupations de toutes les parties prenantes à la résolution du conflit armé.

« Soutenir et promouvoir le travail de l’ONG Pulse for Justice, en devenant le parrain politique officiel est un véritable honneur. Je m’engage auprès de Basheer Al-Mohallal et de son ONG parce qu’il faut encourager, par tous les moyens disponibles, y compris par l’obtention de financements institutionnels, les projets par lesquels les populations yéménites se ressaisissent de leur gouvernance. » déclare Fabien Gouttefarde, résolument déterminer à agir pour faire sortir le Yémen de la destruction de la guerre.

L’ONG Pulse for Social Justice permet, par la création de « conseils de village » ou de structures associatives locales, aux communautés yéménites de s’emparer collectivement, et dans la concertation, de décision sur les projets de reconstruction et développement de projets d’infrastructures essentielles, comme les routes, l’accès à l’eau ou encore les écoles. Son président, Basheer Al-Mohallal, francophone et francophile, a fait de la mixité un des principes structurants pour le développement du pays, les femmes font partie des conseils au même titre que les hommes.

Fabien Gouttefarde et Basheer Al-Mohallal veulent, par ce parrainage officiel, contribuer activement à la reconstruction du Yémen comme à la pérennité des liens d’amitié entre les deux pays.

Pin It on Pinterest