QUESTION ECRITE

Déposée au JO le 06/02/18

Ministre interrogé : Justice

Réponse publiée le : /

Décret relatif à la conservation des profils ADN dans le FNAEG

QUESTION

M. Fabien Gouttefarde interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur l’exécution de la décision de justice n° 8806/12 « Aycager contre France » de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), rendue le 22 juin 2017. Par cette décision, la CEDH a censuré le régime actuel de conservation des profils ADN dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) pour violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme qui protège la vie privée des individus. En effet, le régime actuel ne permet pas de moduler la durée de conservation des données personnelles en fonction de la gravité de l’infraction. Aucune différenciation des infractions, selon leur nature ou leur gravité, n’existe donc pour déterminer la période de conservation des profils ADN (qui peuvent être conservées 40 ans). Dans une décision du 16 septembre 2000 (décision n° 2010-25 QPC), le Conseil constitutionnel avait lui aussi considéré que cela devait être corrigé. Selon lui, un décret modulant les durées de conservation en fonction de la gravité de l’infraction devait être pris, pour que les dispositions relatives au FNAEG soient conformes à la Constitution. Il a été indiqué qu’un tel décret est en cours d’élaboration. Il souhaite connaître les dates prévues pour la finalisation et l’application de ce décret.

REPONSE

En attente…

Pin It on Pinterest