QUESTION ECRITE

Déposée au JO le 06/02/18

Ministre interrogé : Justice

Réponse publiée le : /

Conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation – Accès à la catégorie A

QUESTION

M. Fabien Gouttefarde attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la situation des 3 000 conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation qui suivent aujourd’hui pas moins de 250 000 personnes placées sous main de justice. Ces personnels qui sont des acteurs essentiels de l’exécution des peines et de la réinsertion des personnes placées sous main de justice, prévenues et condamnées, assurent la prise en charge de l’ensemble de la population pénale, qu’elle soit incarcérée ou suivie en milieu ouvert. En 2016, ces personnels avaient exprimé leurs revendications légitimes pour de meilleures conditions de travail et de formation mais également la nécessité d’une reconnaissance salariale et statutaire à la hauteur de leur engagement professionnel et de leur niveau d’expertise. En juillet 2016, François Hollande, Président de la République avait signé un relevé de conclusion prévoyant qu’une réforme statutaire leur permettrait d’accéder à la catégorie A en 2018. Après plusieurs mois de concertations entre septembre 2016 et avril 2017, lors du conseil technique ministériel du 5 mai 2017, les textes réglementaires statutaires avaient été adoptés pour une application le 1er février 2018. Or à ce jour, ces personnels sont toujours en attente de ce qu’on leur a promis alors qu’ils sont un éléments essentiels de la lutte contre la récidive et que leurs conditions de travail ont continué à se dégrader. Il souhaite connaître les suites que le Gouvernement souhaite donner aux revendications des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation.

REPONSE

En attente…

Pin It on Pinterest