Vœux 2019

Jan 9, 2019

Mes chers concitoyens, 

L’année 2018 aura été jalonnée d’émotions intenses et variées. 

Nous avons connu de grands moments de joie et de cohésion – avec par exemple la victoire de l’équipe de France en coupe du monde de football, ou plus récemment avec les commémorations du centenaire de l’armistice de 1918 pour la fin de la première guerre mondiale.

Mais nous avons aussi vécu, collectivement, de grands déchirements.

Notre pays a en effet achevé l’année 2018 dans un climat particulier de crise sociale. Un climat de colère, de crainte, de vulnérabilité, voire, et c’est plus grave encore, de violences extrêmes et de menaces envers nos institutions démocratiques.

Nous ne pouvons, et nous ne devons pas commencer l’année 2019 dans les mêmes conditions. C’est notre devoir de responsables politiques et de citoyens que de créer les conditions d’améliorations du quotidien.

La colère et la détresse exprimées par une partie de nos concitoyens a été entendue. Et nous avons pris, en fin d’année, des mesures d’urgence pour commencer à y répondre, avec notamment l’augmentation de 100 euros pour les bénéficiaires de la prime d’activité, et la renonciation aux différentes taxes sur le carburant. Au total ce sont 10 milliards d’euros pour des millions de français qui ont été dédiés aux plus vulnérables, preuve de l’écoute et de l’apaisement voulus par le Gouvernement.

Cette nécessité d’écoute et de dialogue se prolongera dans un grand débat national durant 3 mois qui débouchera, j’en suis persuadé, sur un renforcement de la démocratie directe, dans le cadre d’une réforme constitutionnelle en 2019.

Je tenais par conséquent à vous partager mon vœu le plus cher pour l’année qui vient : celui de la concorde.

Pour ce faire, je vous invite toutes et tous, vous, françaises et français de bonne volonté, soucieux de faire entendre vos voix, à participer au Grand débat qui s’ouvrira le 15 janvier pendant une durée de 3 mois. Ceci à travers les cahiers de doléances déposées dans les mairies mais aussi grâce aux débats, à l’échelle d’un quartier, d’un village, d’une association ou d’un syndicat. La commission nationale du débat publique, autorité indépendante de l’Etat, rendra compte de tout.

En 2019, j’en suis convaincu, nous devrons innover sur le plan démocratique, social, et environnemental. Nous, responsables politiques nous devrons donc être plus exigeant encore sur les réformes afin qu’elles changent concrètement votre vie. 

Pour y parvenir, nous devons ensemble, partout sur nos territoires, créer les meilleures conditions de rétablissement du dialogue, de la bienveillance réciproque et de la confiance.

A toutes et tous, je vous adresse mes vœux de bonheur les plus sincères pour cette année 2019, cruciale à bien des égards, pour revivifier aussi notre « vivre ensemble » à condition d’en sortir, collectivement, grandis.

Vive la République, vive la France !

Pin It on Pinterest